Toxic a.k.a Torrick Ablack

Toxic a.k.a Torrick Ablack

Né en 1965, l'américain Torrick Ablack est l'un des pionniers du mouvement Graffiti. Dès l'âge de 13 ans, il fait ses armes sur les murs et trains de New York. Ses rencontres avec Ramelzee et Basquiat (avec lesquels il forma plus tard le collectif les Hollywood Africans) au début des années 80 furent déterminantes. Toxic apparaîtra dans trois ?uvres de Basquiat dont la plus connue est Toxic, réalisée en 1984.


Depuis, son talent et son succès ne se sont jamais démentis. En 2006, le Brooklyn Museum rend hommage aux précurseurs du mouvement Graffiti et consacre Torrick Ablack comme artiste majeur aux côtés de légendes comme NOC 167, ou encore Bear 167. 

Les toiles de Toxic constituent un univers complexe et attrayant, composé de symboles et de tags qui reconduisent à ses origines. Grand coloriste, Toxic dessine des profils "à la bombe". Ses personnages voltigent sur la toile et racontent des histoires. A la limite du figuratif et de l'abstraction, les oeuvres de Torrick Ablack expriment la place douloureuse de l'artiste, entre rêve et réalité. Le jaillissement des couleurs révèle ou trahit la violence et la douleur de sa vie.

 

Toxic est aujourd'hui reconnu comme un des grands maîtres qui ont su transporter le " street art " vers les sommets de l'art contemporain.